CONFINTEA VI

Logos

Conférence régionale préparatoire de l’Asie-Pacifique à Séoul

Construire des sociétés durables et équitables en Asie-Pacifique

Rapport

Recommandations, stratégies et critères de référence

Politique

17. Nous reconnaissons que l’éducation et la formation des adultes peuvent procurer aux personnes les capacités, les savoir-faire, la sensibilisation et les compétences créatives nécessaires à l’exercice et à la promotion de leur droits afin qu’ils puissent sortir de la pauvreté, contribuer à l‘égalité et à l’inclusion et construire des sociétés équitables et durables. Nous pensons qu’il est urgent que les gouvernements:

  • réaffirment et créent toutes les conditions à l’exercice du droit à l’éduca tion et à la formation pour tous et par tous;
  • réaffirment leur engagement vis-à-vis de l’éducation et de la formation des adultes comprises dans le cadre d’une perspective d’apprentissage tout au long de la vie et confirment leur responsabilité première à promulguer et à consolider les cadres législatifs appropriés;
  • veillent à ce que les politiques d’éducation et de formation des adultes soient élaborées avec des approches sectorielles et des cadres d’appren tissage tout au long de la vie, et qu’elles soient intégrées aux programmes d’EPT, aux OMD, aux documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté et aux plans de développement nationaux;
  • veillent à ce que les politiques d’éducation et de formation des adultes soient mises en œuvre au moyen de programmes adéquatement financés, examinés et évalués en fonction de critères de référence prédéterminés;
  • proposent des possibilités de formation de grande qualité pour tous tout au long de la vie, afin d’instaurer des communautés et des sociétés de l’apprentissage;
  • augmentent la capacité des ministères concernés à mettre en œuvre les politiques et à surveiller les progrès à intervalles réguliers;
  • encouragent une coopération et un dialogue sur les politiques à l’échelle internationale.

Financement

18. La formation des adultes est un investissement et non pas un simple poste de dépense du budget national. Un investissement financier significatif est nécessaire pour répondre aux défis variés et complexes de l’alphabétisation et de l’éducation des adultes et de l’apprentissage tout au long de la vie pour tous les citoyens de la région Asie et Pacifique. En conséquence:

  • les gouvernements doivent réaffirmer leur adhésion à l’engagement pris lors de CONFINTEA V d’allouer 6 % de leur PNB à l’éducation. Les affec tations d’au moins 6 % du budget éducatif à l’éducation et la formation des adultes / l’apprentissage tout au long de la vie doivent être augmentées sur la base d’actions de sensibilisation auprès des ministères nationaux des finances et de la planification;
  • les activités d’éducation des adultes non comprises dans les budgets des ministères de l’éducation doivent être identifiées, reconnues et exploitées et leurs dotations doivent être augmentées;
  • les gouvernements doivent chercher à débloquer de nouvelles ressources pour l’alphabétisation et l’éducation des adultes en améliorant la gestion et l’obligation redditionnelle. Une décentralisation au niveau des commu nautés locales en particulier, leur permettant de prendre des décisions concernant l’allocation de ressources et les dépenses à effectuer, est nécessaire;
  • les partenaires de développement doivent, sans condition, augmenter et rendre prioritaire (notamment par l’échange et l’annulation de la dette) l’aide à l’alphabétisation des adultes et à l’acquisition de compétences nécessaires à la vie courante des jeunes et des adultes, en agissant de manière réfléchie, transparente et participative;
  • les partenaires de développement doivent honorer leur engagement de combler les déficits financiers de l’EPT par des contributions financières d’au moins 2,5 milliards d’USD pour assurer la réalisation de son objectif d’amélioration des niveaux d’alphabétisme des adultes de 50 % d’ici 2015;
  • l’initiative pour la mise en œuvre accélérée de l’EPT (IMOA) doit inclure les composantes éducation des adultes, non formelle et alphabétisation et assurer une mise à disposition efficace et rapide du soutien financier.

Qualité

19. En reconnaissant que les individus et les communautés doivent accéder à l’autonomie pour faire face aux défis du développement dans cette région hétérogène et en mutation, et afin de construire des sociétés durables et équi tables, il est impératif d’assurer la qualité de l’éducation et de la formation des adultes. Nous recommandons par conséquent:

  • d’élaborer et d’améliorer les cursus, les supports et la pédagogie dans le but d’assurer que les contenus de l’EFA offrent, dans tous les domaines, une réponse pertinente aux besoins sociaux et individuels, en tenant compte des différents contextes;
  • de développer la base de connaissances sur l’éducation et la formation des adultes à travers une recherche interdisciplinaire systématique visant l’innovation, la réplication et l’intégration;
  • que les gouvernements évaluent et augmentent les capacités en ressources humaines des professionnels impliqués dans l’EFA en partenariat avec les institutions de recherche et d’éducation supérieures;
  • que les gouvernements établissent et consolident des cadres d’équiva lence au moyen d’une accréditation qualitative nationale et en fixant des normes de qualité;
  • que les gouvernements mettent en place des réseaux et des partenariats parmi les prestataires de l’EFA et les organisations de soutien au niveau national et local afin d’améliorer les capacités institutionnelles et de ren forcer la formation continue;
  • que l’UNESCO facilite les réseaux internationaux de collaboration et de partage des bonnes pratiques parmi les États membres.

Participation et inclusion

20. La construction de sociétés durables et équitables dans la zone Asie-Pacifi que nécessite la participation d’un maximum d’acteurs, gouvernementaux ou non gouvernementaux, publics ou privés, individuels ou collectifs. Dans la lutte contre la marginalisation, la pauvreté et le chômage, la nécessité d’élargir l’accès des adultes à l’alphabétisation et à la formation est deve nue plus importante que jamais et nécessite une action urgente. Chaque nation participante est encouragée à développer et mettre en œuvre son propre plan d’action pour garantir des partenariats plurilatéraux aux ni veaux national et local permettant d’obtenir la reconnaissance, l’engage ment et l’implication active des différents départements / agences gouverne mentaux, organisations non gouvernementales, organisations de la société civile, communautés locales, instances d’éducation formelle / supérieure et du secteur privé dans la planification, le financement et le suivi de l’EFA. Nous recommandons que:

  • les États membres élaborent des stratégies d’action positive pluridirectionnelles pour traiter des inégalités relevant notamment de la parité entre les sexes, de la pauvreté, de l’âge, du handicap, de l’appartenance ethnique, des déplacements provoqués par les conflits ou les migrations. Toutes les politiques et démarches éducatives doivent se focaliser systématiquement sur les femmes et les groupes défavorisés;
  • les États membres mettent en place un organisme national de supervision à un haut niveau sous la forme d’un conseil ou d’une commission chargéede la formation des adultes et de l’apprentissage tout au long de la vie afin de mobiliser et de coordonner les efforts de toutes les parties prenantes à l’EFA;
  • des programmes d’EFA accessibles, gratuits ou subventionnés par le gouvernement soient créés et offrent des incitations à l’apprentissage, notamment des congés payés de formation dans le cadre de l’EFA;
  • des partenariats solides soient établis entre les gouvernements et les ONG, les OSC et les prestataires de l’EFA avec des organisations issues des communautés, et qu’ils renforcent la capacité des communautés à s’impliquer dans la planification et la mise en œuvre des programmes de l’EFA;
  • des réseaux de centres d’apprentissage communautaires multifonctionnels soient établis pour former la base à partir de laquelle l’EFA sera proposée;
  • l’EFA soit intégrée aux programmes de génération de revenus et aux projets de développement communautaires innovants;
  • des services d’évaluation gratuits soient proposés et des informations sur le marché de l’emploi soient diffusées pour motiver les apprenants potentiels;
  • la sagesse, les connaissances et les méthodologies locales, ainsi que les langues maternelles, soient valorisées et appliquées aux programmes de l’EFA.

Suivi

21. Le manque de données et de preuves fiables rend difficile, pour les gou vernements, leurs partenaires et les autres parties prenantes, le suivi des progrès de la mise en œuvre des politiques. A cet égard, l’éducation des adultes ne fait pas exception à la règle. Des collectes régulières d’informa tion, tant au niveau national qu’international, aideront les gouvernements et les parties prenantes à suivre les progrès des politiques et du financement de l’EFA et de l’apprentissage tout au long de la vie. Nous recommandons que:

  • les États membres soient encouragés à instituer et consolider des collectes de données et des systèmes de gestion de l’information aux niveaux local et national. Ces systèmes doivent bénéficier de la collaboration du monde universitaire, du gouvernement et des ONG et être développés dans un cadre commun qui permette les comparaisons aux niveaux régional et international;
  • les gouvernements, en collaboration avec les parties prenantes clés, coordonnent la cartographie de l’éducation et de la formation des adultes afin de générer des informations différenciées sur les besoins éducatifs et les approches adaptées pour se mettre à la portée des groupes les plus indigents et défavorisés;
  • un mécanisme régional et/ou mondial de suivi et d’assurance qualité comprenant des indicateurs quantitatifs et qualitatifs de l’EFA soit élaboré par l’UNESCO/UIL et mis en œuvre pour vérifier les progrès en matière de réalisation des objectifs de CONFINTEA VI;
  • une commission Asie-Pacifique, comprenant des parties prenantes clés et des spécialistes, soit formée pour surveiller les progrès des initiatives en matière d’éducation et de formation des adultes dans la région;
  • un « Rapport mondial sur l’éducation et la formation des adultes » soit publié plus fréquemment et qu’il comporte évaluations et comptes rendus nationaux réguliers sur l’EFA;
  • un examen important à mi-parcours soit effectué en 2015 (coïncidant avec les échéances de l’EPT et des OMD) pour rendre compte des mises en œuvre nationales des initiatives de CONFINTEA VI.

Source: www.unesco.org

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

Plus d’articles

Lire l'édition complète

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.