Éditorial

Cette édition spéciale est dédiée à la célébration du 40e anniversaire de ce qui fut à l’origine le Département d’éducation des adultes dans les pays en développement, puis le Département de coopération internationale, l’Institut de coopération interna tionale, et enfin DVV International. Malgré ces différentes appellations, il convient de rappeler que nous avons toujours été une section spécialisée de la Confédération allemande pour l’éducation des adultes (Deutscher Volkshochschul-Verband e.V., DVV), organisation nationale des universités populaires locales (Volkshochschulen (VHS) et de leurs représentations régionales, assez renommée et solidement établie aux niveaux local, national, régional et mondial.

1969 a été une année charnière: les activités des universités populaires et de la DVV aux niveaux européen et international s’étaient en effet étendues à un point tel que la création d’une structure formalisée, en l’occurrence d’un département, s’imposait au sein de l’association. Au début des années 70, le nombre de colla borateurs, de projets et de partenaires était encore très restreint, mais il n’a cessé de grandir, et DVV International compte aujourd’hui près de 150 collaborateurs, à la fois en Allemagne et dans ses nombreux bureaux régionaux et nationaux dans le monde.

Jakob Horn, directeur de l’Institut durant de longues années, est décédé le 17 janvier 2009. Il avait pris sa retraite en 1999 après avoir dirigé l’Institut à une période particulièrement cruciale, durant laquelle furent jetées les bases solides d’une structure de coopération au sein de la DVV, notamment avec nos principaux organismes de financement, avec tous nos partenaires professionnels dans des pays sans cesse plus nombreux, au sein des gouvernements, mais aussi des uni versités et des organisations de la société civile engagées en faveur de l’éducation des adultes. C’est en souvenir de ses services que nous lui consacrons la présente édition et que nous réservons un chapitre spécial à des documents rédigés par lui-même, ses amis et ses collègues.

Michael Samlowski, ancien directeur adjoint de l’Institut, a pris sa retraite l’année dernière après 25 années d’activités au sein de la DVV. Il continue de soutenir notre travail en tant que secrétaire général du conseil consultatif de la DVV, et son expertise est d’une aide précieuse pour DVV International sous bien des aspects. Nous nous félicitons qu’il ait pu rédiger le chapitre historique de ce numéro et faire une rétrospective de l’évolution de l’Institut jusqu’à nos jours. Nous lui devons également l’aperçu général sur nos activités actuelles et un article très personnel en souvenir de Jakob Horn, de leur relation et de son internationalisme en matière d’éducation des adultes. En fait, la structure du présent numéro est pratiquement identique à celle de l’édition spéciale publiée en 1994 à l’occasion de notre 25e anniversaire. Nous avons réservé cette fois encore une section à nos activités actuelles, qui fait une rétrospective des deux dernières années et décrit où, sur quels thèmes et avec qui nous avons travaillé. Considérons-la comme un supplément aux informations de notre site Web.

Viennent ensuite deux chapitres contenant des articles individuels. Nous avons invité des collègues externes à faire une analyse des tendances et des problèmes qui prévalent au sein du secteur de l’éducation des adultes, et à exposer leur vision de l’avenir. Bon nombre d’entre eux avaient déjà été invités à le faire il y a 15 ans. Le second chapitre contient des articles rédigés par des collègues de l’Institut, du siège et des bureaux, dans lesquels ils évoquent leurs préoccupations et leurs expériences professionnelles.

Une section importante est consacrée à la période qui a suivi les 25 premières années de l’Institut jusqu’à aujourd’hui. Nous tentons une fois encore de montrer dans quelle mesure nous avons été influencés par les idées, les politiques et les recommandations dans nos principaux domaines d’action: l’éducation des adul tes, le développement et la coopération. Nous expliquons également quelle a été notre contribution, à travers les nombreuses interventions auxquelles nous avons participé. Bien que bon nombre d’informations à ce sujet soient disponibles sur les sites Web, nous avons décidé de les imprimer dans le présent numéro pour qu’elles puissent servir de manuel à nos lecteurs, dont la grande majorité n’a pas accès à Internet.

Nous clôturons ce numéro par une annexe fournissant toutes sortes d’informations sur l’Institut, ses études, ses publications, etc. Nous tenons à exprimer nos sincères remerciements à tous ceux qui nous encou ragent dans notre travail, notamment à notre principal et plus ancien bailleur de fonds, le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ), qui soutient notre revue depuis 1973 dans le cadre d’un projet information et communication en éducation des adultes et développement.

Heribert Hinzen