Roland Schwartz

Lettre de condoléances

Chère Nélida, chères et chers camarades du CEAAL,


C’est avec une immense tristesse que nous apprenons la disparition de Raúl Leis. Il avait encore tant d’années de pleine activité devant lui, il était animé de tant d’énergie, de créativité, d’humour et de vision.

Au sein de l’Association allemande de l’éducation des Adultes, nous connaissions Raúl depuis des années, depuis les premiers balbutiements du Conseil de l’éducation des adultes, le CEAAL, que nous n’avons cessé d’accompagner et d’appuyer. Nous appréciions beaucoup ses contributions talentueuses aux activités du Réseau de communication populaire, qu’il animait aux côtés de Mario Kaplún. Avec la fondation du Centre panaméen de recherche et d’action sociales, il a créé l’un des piliers des mouvements civiques d’Amérique latine à une douloureuse époque de dictatures et d’oppression. Le CEASPA est redevenu un solide maillon du réseau d’éducation populaire d’Amérique latine. Sa contribution aux activités du réseau Alforja et d’autres organisations prestigieuses comme l’IMDEC mexicain avec Carlos Nuñez, le Prodessa du Guatemala avec Manolo García ou encore le CEP du Costa Rica avec Oscar Jara, est inestimable.

Lorsqu’en 2004, Raúl a proposé ses services au secrétariat général du CEAAL et qu’il a été réélu lors de la VII e assemblée générale à Cochabamba (2008), nous nous sommes sincèrement réjouis, car nous savions que la direction du plus grand réseau d’éducation populaire d’Amérique latine avait été confiée à un homme savant, sage, engagé, et de surcroît possédant une solide expérience en matière de gestion et de leadership. Nous ne nous sommes pas trompés.

Raúl était éducateur, administrateur, communicateur, politicien et allié des opprimés, des exclus et des marginalisés dans les villages et les villes de son hémisphère, mais aussi un homme de lettres appréciant l’histoire, la littérature, le théâtre et la poésie. Ce qu’il a su nous donner est impressionnant.

Avec lui, le CEAAL perd un grand dirigeant. Quant à nous, qui vivons de l’autre côté de l’océan et dans un autre monde, nous perdons un associé fidèle et fiable, un conseiller inestimable en matière de coopération internationale, un ami inoubliable.

Roland Schwartz
Directeur de DVV International