Introduction

Éducation des adultes – la politique, les événements et le mouvement

En règle générale, les éducateurs d’adultes que nous sommes sont des enseignants formés aux disciplines et techniques les plus diverses. Nous savons nous y prendre pour communiquer avec nos clients et communautés. Nous savons comment motiver des gens désireux d’évoluer et d’améliorer leur existence grâce à l’éducation, et les conseiller sur la meilleure planification possible de leurs parcours éducatifs. Nous savons bien écouter, ce qui nous rend sensibles aux besoins et demandes nécessitant des solutions souples, bien adaptées à des situations concrètes. Nous savons plutôt bien organiser ce type de solutions, même dans des conditions difficiles et avec des budgets insuffisants, en discutant et travaillant conjointement avec nos apprenants. Nous sommes tout cela, mais possédons en outre de nombreuses autres compétences indispensables dans nos activités.

Néanmoins, et aussi en règle générale, nous sommes de piètres avocats politiques de notre cause. Souvent, c’est seulement après coup, quand d’autres approches plus onéreuses ont échoué, que les décideurs politiques songent aux solutions utiles que l’éducation des adultes peut fournir à des problèmes sociaux. Il est rare de trouver l’éducation des adultes sur la liste des priorités que dressent les gouvernements lorsqu’ils élaborent leurs plans de développement de l’éducation.

Nous savons que les choses doivent changer. Il est vital pour les éducateurs d’adultes et leurs représentants ainsi que leurs organisations et associations aux niveaux local, national, régional et mondial de maîtriser le discours politique. Ils doivent intervenir en tant que partenaires critiques du dialogue observant les décisions et actions des gouvernements, menant des activités de lobbying pour que les exigences légales et financières de l’éducation des adultes, de l’éducation informelle et de l’éducation non formelle soient satisfaites et disposant des capacités nécessaires pour concevoir des propositions et les introduire dans le débat politique.

Nous avons discuté entre autres de cela avec Alan Tuckett, l’actuel président de la plus internationale de toutes les associations d’éducation des adultes de la société civile, le Conseil international de l’éducation des adultes (CIEA). Et nous nous sommes penchés sur différentes façons adoptées par l’éducation des adultes pour définir sa position par rapport à Rio+20. La lettre ouverte de Robert Bissio aux leaders mondiaux et le modèle de Sergio Haddad pour le débat sur le thème de Rio+20 à aborder du point de vue de l’éducation des adultes sont juste deux approches que bien d’autres enrichiront, que nous observerons et auxquelles nous participerons dans les mois à venir.