1997 : Agenda pour l’avenir (excerpt)

1 – Le présent Agenda pour l’avenir définit de manière détaillée les nouveaux engagements en faveur du développement de l’éducation des adultes préconisés par la Déclaration de Hambourg sur l’éducation des adultes.

2L’Agenda insiste sur les problèmes auxquels l’humanité tout entière est confrontée à la veille du XXIe siècle et sur le rôle crucial que doit jouer l’éducation des adultes s’agissant de permettre aux femmes et aux hommes de tous âges de relever les défis les plus urgents avec courage, créativité et le savoir nécessaire.

3 – Développer l’éducation des adultes exige un partenariat entre les pouvoirs publics dans différents secteurs, les organisations intergouvernementales et non gouvernementales, les employeurs et les syndicats, les universités et centres de recherche, les médias, les associations et les mouvements communautaires, les facilitateurs de l’éducation des adultes et les apprenants eux-mêmes.

4 – De profonds changements sont en cours aux niveaux mondial et local. Ils sont visibles dans la mondialisation des systèmes économiques, le développement rapide de la science et de la technologie, la structure par âges et la mobilité des populations, et l’émergence d’une société fondée sur l’information et le savoir. Le monde est également travaillé par des transformations profondes de la structure de l’emploi et du chômage, une crise écologique de plus en plus aiguë et des tensions sociales liées aux différences culturelles, ethniques et religieuses, à la répartition des rôles entre les sexes et aux écarts de revenus. Ces tendances se répercutent dans le domaine de l’éducation, où les responsables de systèmes éducatifs complexes s’évertuent à saisir les possibilités et satisfaire les demandes nouvelles alors que leurs ressources sont souvent en diminution.

5 – Depuis le début de la décennie, une série de conférences a appelé l’attention mondiale sur des problèmes internationaux cruciaux. Après la Conférence mondiale sur l’éducation pour tous : répondre aux besoins éducatifs fondamentaux (Jomtien, Thaïlande, 1990), il y a eu la Conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement (Rio de Janeiro, 1992), la Conférence mondiale sur les droits de l’homme (Vienne, 1993), la Conférence internationale sur la population et le développement (Le Caire, 1994), le Sommet mondial pour le développement social (Copenhague, 1995), la quatrième Conférence mondiale sur les femmes (Beijing, 1995), la Conférence des Nations unies sur les établissements humains (HabitatII, Istanbul, 1996) et, pour finir, le Sommet mondial de l’alimentation (Rome, 1996). En toutes ces occasions, les dirigeants mondiaux ont affirmé qu’il appartenait à l’éducation d’offrir aux compétences et à la créativité des citoyens le moyen de s’exprimer. L’éducation est apparue comme un élément indispensable d’une stratégie visant à entretenir les mécanismes du développement durable.

6 – Parallèlement, l’éducation a elle aussi enregistré des changements. Dès sa création, l’UNESCO a fait oeuvre de pionnier en concevant l’éducation des adultes comme une composante essentielle de tout système éducatif et d’un développement axé sur l’être humain. De nombreux organismes s’occupent désormais de cette question et beaucoup ont participé à la Conférence de Hambourg.

7 – La première Conférence internationale sur l’éducation des adultes (Elseneur, Danemark, 1949) a été suivie des Conférences de Montréal (1960), Tokyo (1972) et Paris (1985). Le rapport de la Commission internationale sur le développement de l’éducation présidée par Edgar Faure, paru en 1972 sous le titre Apprendre à être, et la décisive Recommandation de l’UNESCO de 1976 sur le développement de l’éducation des adultes, qui expose le rôle vital de l’éducation des adultes, considérée comme « s’inscrivant dans la perspective de l’éducation permanente », constituent d’autres étapes importantes.

8 – Durant les douze années qui se sont écoulées depuis la Déclaration de Paris, l’humanité a connu de profondes transformations liées au processus de mondialisation et au progrès technologique, et a vu apparaître un nouvel ordre international – autant de phénomènes qui ont entraîné des bouleversements dans les domaines politique, culturel et économique.

9 – Vingt-cinq ans après Apprendre à être, la Commission internationale sur l’éducation pour le XXIe siècle présidée par Jacques Delors déclarait en 1996 que  le concept d’éducation tout au long de la vie est la clé de l’entrée dans le XXIe siècle. Il dépasse la distinction traditionnelle entre éducation première et éducation permanente. Il rejoint un autre concept [...] celui de la société éducative, où tout peut être une occasion d’apprendre et d’épanouir ses talents. Ÿ Son rapport, L’éducation: un trésor est caché dedans soulignait l’importance des quatre piliers de l’éducation : apprendre à connaître, apprendre à faire, apprendre à vivre ensemble et apprendre à être. Comme l’indique la Déclaration de Hambourg, l’éducation des adultes a acquis une ampleur et une portée accrues ; elle est devenue un impératif sur le lieu de travail, à la maison et dans la communauté, à l’heure où hommes et femmes luttent pour influer sur le cours de leur existence à chacune de ses étapes. L’éducation des adultes joue un rôle essentiel et spécifique dans la mesure où elle permet aux femmes et aux hommes de s’adapter efficacement à un monde en constante mutation et leur apporte un savoir qui prend dûment en compte les droits et les responsabilités de l’adulte et de la communauté.

10 – A Hambourg, le vaste et complexe domaine de l’éducation des adultes a été abordé dans le cadre de dix thèmes d’étude :

     

  • L’apprentissage à l’âge adulte et la démocratie : les défis du XXIe siècle
  • Améliorer les conditions et la qualité de l’éducation des adultes
  • Garantir le droit universel à l’alphabétisation et à l’éducation de base
  • Éducation des adultes, égalité et équité entre les sexes et autonomisation des femmes
  • L’éducation des adultes face à la transformation du monde du travail
  • L’éducation des adultes et les questions d’environnement, de santé et de population
  • Éducation des adultes, culture, médias et nouvelles technologies de l’information
  • L’éducation des adultes pour tous : les droits et les aspirations des groupes différents
  • Les aspects économiques de l’éducation des adultes
  • Promotion de la coopération et de la solidarité internationales
  •  


La version intégrale de l’Agenda pour l’avenir avec tous les engagements liés aux dix rubriques thématiques est disponible sur bit.ly/18IfWbT