Le récit de Antonio, Paranoá, Brésil

À quel âge avez-vous appris à lire et à écrire ?

J’avais vingt-huit ans quand j’ai appris à lire et à écrire.

Pourquoi n’avez-vous pas appris étant enfant ?

Je vivais à Granja, une agglomération rurale de l’État de Ceará où l’on pratiquait une culture vivrière. Il fallait que je travaille pour aider mes parents à cultiver la terre – c’est ce dont nous vivions, la culture de la terre. Mon père ne nous a pas laissé étudier parce que nous devions l’aider à la ferme. Tout était très difficile là-bas, et étudier n’était pas à la portée de n’importe qui. L’école était très loin de l’endroit où nous vivions.

Quelle est la plus grande difficulté quand on apprend à l’âge adulte ?

Les maths ! Je trouve les chiffres compliqués et il m’arrive encore d’en mélanger certains. Je sais combien coûtent les choses, mais comprendre les chiffres est très difficile. Il m’arrive encore de me tromper sur certains.

Pourquoi vouliez-vous apprendre ?

Parce ce que je voulais savoir plus de choses pour aller quelque part sans avoir à dépendre des autres. Je voulais pouvoir me déplacer sans devoir demander de renseignements – sans être toujours obligé de demander de l’aide pour me rendre quelque part. Dépendre des autres est toujours très dur. Quand on leur demande de lire, ils ne vous disent pas toujours ce qui est vraiment inscrit ; ensuite, on comprend mal les choses et on finit par se perdre.

Qu’est-ce que cela a signifié pour vous ? Comment cet apprentissage a-t-il changé votre vie ?

Ma vie a beaucoup changé. Maintenant, je peux me déplacer tout seul. Je peux attraper le bus et lire certaines choses. Tout est devenu plus facile, et je ne me perds plus comme j’en avais coutume. Je n’ai plus non plus besoin de me renseigner sans arrêt. C’est comme si tout s’était amélioré. Mes yeux se sont ouverts ! Je continue d’apprendre, et je suis loin d’avoir fini, mais tout va beaucoup mieux pour moi maintenant avec ce que j’ai appris. Je suis plus fort.

Que souhaiteriez-vous dire à d’autres adultes qui ne savent ni lire ni écrire ?

Je leur dirais d’aller à l’école parce que c’est formidable d’apprendre. J’ai souvent été mal informé et je me suis souvent trompé de bus, mais maintenant, j’étudie et je m’améliore de plus en plus. Je leur dirais qu’il faut qu’ils viennent et qu’ils étudient. C’est une possibilité pour nous d’améliorer notre existence et d’échapper aux ténèbres où se trouvent ceux qui ne savent pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.