Le récit de Rahmatullah, Kaboul, Afghanistan

À quel âge avez-vous appris à lire et à écrire ?

Je me suis battu pour apprendre à lire et à écrire à l’école primaire. Ça n’a pas marché. Comme j’étais tellement mauvais en écriture et en lecture, mes résultats scolaires n’étaient pas bons et toute ma vie était en péril. C’est de haute lutte que j’ai fini par apprendre et que j’ai réussi sur le plan professionnel : je suis vendeur dans un supermarché et je peux subvenir aux besoins de ma famille.

Pourquoi n’avez-vous pas appris étant enfant ?

Pour moi, au début, la vie m’est principalement apparue comme une lutte. À la maison, la situation était très instable en raison d’une dégradation de la situation familiale et des disputes qui éclataient parfois. À l’école, les choses n’étaient guère meilleures : je passais le plus clair de mes journées à moitié endormi en classe, sans pouvoir me concentrer sur mes leçons. Ce que le professeur disait ne me paraissait pas important et j’ai trouvé moyen de rien apprendre du tout. Alors que les autres enfants apprenaient à lire et à écrire, j’ai séché l’école pendant des années. Mes parents ne faisaient absolument pas attention à ce que je faisais.

Quelle est la plus grande difficulté quand on apprend à l’âge adulte ?

Je n’ai rencontré aucun problème pendant les cours d’alphabétisation. Il n’y a qu’au début où j’ai eu quelques difficultés avec la prononciation de certains mots et lettres difficiles. Mais je me suis retrouvé avec un professeur intelligent, ce qui a résolu tous mes problèmes.

Pourquoi vouliez-vous apprendre ?

En vieillissant, j’ai été confronté à de nombreux problèmes is pas de travail ; c’est pour ça que je suis allé au centre d’alphabétisation. J’ai intégré une classe d’une vingtaine d’adultes. Au début, on aurait dit qu’il restait peu d’espoir pour nous. Je pensais ne plus pouvoir apprendre parce que mon âge me donnait une impression ige ; mes problèmes de lecture et d’écriture me ravissaient tout espoir et tout rêve de succès dans la vie. Le moment où mon professeur m’encouragea à suivre les cours fut pour moi le tournant décisif. Savoir qu’il croyait en moi fit une immense différence. Je suivis très activement les cours pendant neuf mois. Ensuite, je pris même part à d’autres cours en tant qu’assistant. Malgré toutes mes difficultés, je découvris que j’étais intelligent.

Qu’est-ce que cela a signifié pour vous ? Comment cet apprentissage a-t-il changé votre vie ?

Quand j’ai quitté le centre d’alphabétisation, j’ai décidé d’agir et j’ai étudié assidument pour mieux lire et écrire. Je me suis posé des défis divers : lire des livres, des journaux et des magazines. Je ne savais rien sur la façon d’acquérir de nouvelles compétences et de voir en toute circonstance un résultat positif. Ça n’a pas été facile au début, mais ça m’a rendu plus fort, plus créatif et plus productif. Je suis devenu quelqu’un qui n’avait jamais peur de tenter de nouvelles choses. Je travaille à présent comme vendeur de magasin dans un grand supermarché et je suis capable de rédiger des notices, de dresser la liste des fournitures pour le magasin et d’écrire les prix. Je suis bien payé, je peux subvenir aux besoins de ma famille et convaincre d’autres gens d’apprendre pour changer le cours de leur existence.

Que souhaiteriez-vous dire à d’autres adultes qui ne savent ni lire ni écrire ?

Les années durant lesquelles je me suis battu m’ont enseigné à quel point la vie est dure. C’est en surmontant mes difficultés et en faisant preuve de patience et de persévérance que j’ai accompli des choses. Si vous faites des efforts pour apprendre à lire et à écrire, ça ne vous prendra pas éternellement pour y parvenir. Comme l’a dit notre Prophète (paix soit sur lui) : Recherchez le savoir du berceau au tombeau.

 

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.