Comment développer à distance le pouvoir d’agir d’une communauté

Priti Sharma
PRIA International Academy
Indie

 

 

 

 

Résumé – L’enseignement à distance peut permettre de développer le pouvoir d’agir des communautés. C’est à cela que se consacre l’Académie internationale de PRIA (PRIA International Academy, PIA) en Inde. Avec ses programmes éducatifs, elle soutient l’action d’un large éventail de personnes et d’organisations en faveur du changement social. Les apprenants sont des praticiens, des universitaires, des dirigeants syndicaux, des dirigeants de communautés, des activistes, des étudiants, etc. Ils ont tous recours à l’enseignement à distance pour améliorer leurs connaissances théoriques et pratiques, car leur but commun est d'émanciper les communautés pour lesquelles ils s’engagent et avec lesquelles ils travaillent. 



En 1978, un réseau informel d’éducateurs d’adultes, s’inspirant de Paulo Freire, a créé un forum consacré à la promotion de la recherche participative en Asie. La création de PRIA (Société de recherche participative en Asie) est une résultante de ce réseau informel. En tant qu’organisme de développement bénévole à but non lucratif implanté à New Delhi, Inde, PRIA promeut des initiatives en faveur du développement axées sur les populations, dans la perspective de la recherche participative.

Le travail de la PRIA repose sur le principe selon lequel « la connaissance, c’est le pouvoir ». Ce principe a eu un impact considérable pendant plus de trois décades. PRIA a toujours fermement défendu les principes de l’éducation des adultes. Les gens ont les connaissances et le pouvoir nécessaires pour changer leur vie, à condition qu’on leur donne les outils appropriés pour analyser les situations et trouver des solutions. PRIA n’a jamais cessé d’encourager le développement du pouvoir d'agir des communautés, plus particulièrement des pauvres et des marginaux, et a déployé pour cela des efforts en matière de recherche, de formation et de renforcement des capacités.

Renforcer les capacités

Depuis le début, le renforcement des capacités a fait partie intégrante du travail de la PRIA. Elle a concentré son action sur les citoyens, les organisations gouvernementales, les donateurs et les organisations communautaires à l’aide de

formations et d’ateliers structurés, d’un appui constant sur le terrain, d’accompagnements, de visites de terrain, etc.

Les efforts de la PRIA en matière de renforcement des capacités sont largement reconnus dans le secteur du développement en Inde, mais aussi dans le monde. Néanmoins, avec la demande en programmes de formation supplémentaires sur divers thèmes, il s’est avéré que l’enseignement en présentiel (formations) était incapable de satisfaire les besoins de ce secteur étant donné le volume de personnes concernées.

Apprendre à distance

C’est sur cette toile de fond qu’a été créée l’Académie internationale de la PRIA, en 2005. L’objectif premier de cette branche universitaire était de collecter, synthétiser, développer, reformuler et disséminer le vaste ensemble de connaissances et d’enseignements dont disposait la PRIA, présenté sous forme d’études de recherche, de programmes sur le terrain, de modules de formation, de rapports d’ateliers et de séminaires, de documents, de publications, de livres, de journaux, de matériel audiovisuel, de films etc. Tout ceci couvrait une large gamme de thèmes de développement dont la PRIA avait traité sur le terrain, soit directement, soit en collaboration avec ses organisations partenaires.

Les objectifs principaux du programme éducatif incluent :

  • l’agent de développement ;
  • l’individu en milieu de carrière ;
  • le praticien jouissant d’une large expérience de terrain et en apprentissage informel ;
  • les apprenants adultes voulant acquérir des connaissances de base universitaires pour parfaire leur expérience pratique et sensibiliser des communautés plus importantes en s’appuyant sur un cadre conceptuel et théorique bien fondé et enrichi par l’expérience des praticiens – la leur et celle d’autres apprenants, d’animateurs de cours et de professeurs invités.

Autonomiser une communauté

À présent, la question est de savoir comment un programme d’apprentissage à distance formel et structuré peut être profitable aux communautés, étant donné qu’elles n’en sont pas les bénéficiaires directs. Car même si ces formations débouchent sur l’autonomisation communautaire, elles sont conçues pour améliorer les compétences et les connaissances d’apprenants engagés dans plusieurs communautés.

L’Académie – ainsi que tous les autres départements de la PRIA – appuie son travail sur les principes de l’éducation des adultes. Elle argue que les gens ont une inclination naturelle à l’apprentissage, qui va s’épanouir à condition de se trouver dans des environnements propices et encourageants. Les formations actuellement offertes par la PRIA privilégient les approches axées sur le développement du pouvoir d'agir.

Tous les cours sont conçus de manière à ce qu’un apprenant qui travaille sur le sujet en ressente l’utilité. Le forum de discussion mis à la disposition des apprenants permet également de tirer des leçons de l’expérience des autres. Ils peuvent échanger leurs expériences de terrain, poser des questions et apprendre de ceux qui ont déjà travaillé sur des questions similaires. Les connaissances acquises de cette manière sont utilisées sur le terrain pour améliorer la mise en
œuvre de projets spécifiques. Le partage du forum de discussion aide en outre les praticiens à appliquer les mêmes cas/pratiques à d’autres domaines.

Des opportunités nombreuses

L’Académie propose à la fois des formations sanctionnées par des certificats et des formations courtes, toutes deux à distance. Ces programmes durent respectivement 6 mois et 10 semaines. Certains portent sur le suivi et l’évaluation participatifs, la recherche participative, la responsabilité sociale, l’audit social et la prévention du harcèlement sexuel sur le lieu de travail. Les contenus d’apprentissage sont tous axés sur le développement du pouvoir d'agir communautaire et formations offertes par l’Académie couvrent un éventail quasi exhaustif de sujets dans ce domaine (tableau 1).

La formation courte sur l’audit social est consacrée à l’importance de la participation entre les communautés et
les institutions d’auto-gouvernance locale dans la réalisation d’audits sociaux. Un audit social construit un environnement positif à long terme dans une communauté et aide les parties concernées à développer un sentiment d’appropriation.
Il permet d’évaluer l’impact des objectifs d’une organisation financière grâce à un suivi systématique et régulier de ses performances, en tenant compte de l’avis des parties concernées.

Filles, éducation et harcèlement

La formation de six mois sur la recherche participative en tant qu’instrument de changement social a été mise efficacement à profit dans l’un des sites de la PRIA. Les enseignements tirés de cette formation ont été utilisés par un institut partenaire pour engager des jeunes filles appartenant aux « castes répertoriées » à rechercher, dans leurs villages, pourquoi l’accès à l’éducation, y compris l’éducation de base, leur est interdit. Les « castes répertoriées », ou dalits, sont également connues sous le nom d’intouchables et sont au plus bas de l’échelle dans la hiérarchie sociale indienne.

Les résultats de cette recherche ont permis de déclencher un débat sur les droits des filles à l’éducation, de sensibiliser et d’engager des changements sociaux dans ce sens. La recherche réalisée par ces jeunes filles avait un double objectif. Premièrement, elle a dévoilé les pratiques de discrimination sociale envers les dalits ; deuxièmement, les connaissances acquises ont motivé les jeunes filles à contester ces pratiques et à faire changer les choses à leur avantage.

Dans le même esprit, les praticiens travaillant sur le thème de la discrimination sexuelle dans la société et la pré-
valence du harcèlement sexuel sur le lieu de travail ont suivi une formation à distance sur ce sujet. Aujourd’hui, ils utilisent ce qu’ils ont appris pour sensibiliser les communautés dans lesquelles ils travaillent. Ces deux exemples montrent que les outils et les méthodes de recherche participative servent non seulement à générer et à renforcer la prise de conscience, mais aussi à permettre à une communauté d’utiliser ce qu’elle a appris pour opérer des changements positifs.

L’une des formations courtes est consacrée à l’émancipation politique des femmes et au leadership féminin dans les gouvernements locaux. Cette formation, qui s’appuie sur un projet réalisé par la PRIA, a permis aux praticiens de mettre sur pied, dans leur communauté, une équipe de femmes destinées à jouer le rôle de leaders civiques et à se présenter aux élections locales. Avec l’aide de l’enseignement à distance, les animateurs communautaires ont pu sensibiliser des centaines de femmes au niveau local et les encourager à participer à la direction et à la gouvernance de
la communauté.

Répertorier les quartiers informels

La formation courte sur le repérage et la cartographie participatifs des quartiers urbains pauvres a pour but de promouvoir la participation des communautés concernées. Dans le cadre de cette formation, les participants se sont familiarisés avec des instruments qui permettent aux communautés urbaines de participer au repérage de leurs quartiers à l’aide de GPS et d’autres méthodes. Les informations obtenues ont été présentées aux responsables de la municipalité concernée. Ceci a permis d’établir l’existence de quartiers informels. Ces quartiers ne sont pas représentés sur le plan de la ville, alors qu’ils existent depuis plus de 15 ans. Une fois leurs quartiers répertoriés sur le plan, les habitants ont pu revendiquer leurs droits aux services d’approvisionnement en eau, électricité et autres. Non seulement ce processus a fait prendre conscience à la communauté de ses droits civiques, mais il a également développé une cohésion communautaire. Une nouvelle équipe de jeunes leaders civiques a émergé et des compétences ont été acquises qui ont permis d’ouvrir des négociations avec les responsables dans le but d’améliorer la qualité de vie pour tous.

L’enseignement en ligne est construit sur les principes de l’apprentissage des adultes, les enseignants jouant le
rôle d’animateurs dans le processus d’apprentissage. Le but est d’encourager les débats et le partage d’expériences
entre les apprenants. Ceci les aide à élargir leur volume de connaissances. La diversité géographique des apprenants en ligne permet de disposer d’une large gamme d’expériences et génère des connaissances nouvelles qui peuvent
être utilisées par tous, y compris par les animateurs. Ces expériences peuvent également être partagées avec un
groupe plus étendu par le biais de newsletters et de magazines. Même si les contenus ne sont pas toujours académiques, ces médias permettent d’atteindre un nombre considérable de praticiens et d’autres personnes.

Cependant, même si l’enseignement à distance est excellent en tant qu’instrument, la promotion de l’enseignement à distance en faveur de l’engagement et du développement du pouvoir d'agir des communautés comporte des
défis. Voyons de plus près.

Défis

Langue : étant donné que les formations ont lieu en anglais, le nombre de personnes pouvant être concernées est limité. La majorité des apprenants sont originaires d’Inde, d’Asie et d’Afrique, et l’anglais n’est pas leur langue maternelle. Les apprenants sont donc parfois incapables de partager leurs expériences, vu qu’ils ne peuvent pas articuler ce qu’ils apprennent.

Connectivité : étant donné qu’il s’agit de cours en ligne, de nombreux apprenants habitant dans des zones éloignées n’ont pas accès à temps à l’information. Il arrive qu’ils ne puissent pas partager à temps l’information, les expériences et les défis auxquels ils font face sur le terrain, mais aussi qu’ils soient incapables de respecter les délais imposés dans la formation.

Fuseaux horaires : étant donné que les apprenants habitent dans des fuseaux horaires différents, les réponses arrivent avec du retard.

Style académique des contenus de formation : les cours sont rédigés dans un style académique afin de garantir la qualité des formations offertes et de pouvoir être certifiés. Les apprenants ont déclaré qu’ils trouvent parfois le style difficile à comprendre. Des efforts sont actuellement en cours pour solutionner le problème.

À quoi mène tout ceci ?

Au cours des ans et malgré les nombreux défis, l’Académie s’est transformée en prestataire éducatif promoteur du changement social et du développement du pouvoir d'agir
des communautés comporte. Le feedback des apprenants a modifié la structure pédagogique, les mécanismes d’exécution des programmes et les styles de présentation afin de permettre aux apprenants de niveaux différents de suivre les formations jusqu’à la fin. Le système propose actuellement
un cours flexible adapté aux apprenants. Étant donné que
les frais d’inscription sont minimes, un grand nombre de
personnes ont pu participer aux programmes. La structure des cours permet aux apprenants d’interagir avec les professeurs invités, qui peuvent habiter n’importe où dans le monde, et de partager leurs expériences et leurs compétences sur le sujet.

 


Références

Dale, P. & Kaul, N. (2012): Participatory strategies for Adult Education and social inclusion. Dans : Éducation des adultes et développement 78/2012. Bonn : DV V International. Disponible sur bit.ly/1k8K6v9

PRIA (2002): Historical journey of PRIA. New Delhi: PRIA.

PRIA (2014, April 25): Module 1: Understanding Adult Education. Adult Education and social change. New Delhi: PRIA.

 


 

L’auteur

Priti Sharma a environ 18 ans d’expérience professionnelle dans le secteur du développement et a travaillé sur des questions ayant trait, entre autres, à la gouvernance locale, à l’engagement de la société civile, au harcèlement sexuel sur le lieu de travail et à la gestion des ressources humaines. Dans le passé, elle a travaillé sur ces questions à divers titres : chercheuse, formatrice et coordinatrice. Elle est actuellement responsable de programme à la PRIA International Academy (PIA).

Contact
PRIA
42, Tughlakabad Institutional Area

New Delhi – 110062
Inde
piall@pria.org
www.pria.org

 

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

Plus d’articles

Lire l'édition complète

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.