Victor Hilitski, Photographe

Éducation des adultes et développement : Qu’est-ce qu’une photo peut nous apprendre sur l’histoire ? 

Victor Hilitski : Une photo ne nous apprend pas seulement quelque chose sur l’histoire, elle crée une histoire du fait qu’elle est le refl et graphique d’un moment. La façon dont un de mes clichés exprime mes pensées et convictions ressemble à la façon dont on joue des notes de musique, révélant à chaque prestation de nouvelles nuances musicales. Outre mes pensées et convictions, mes photos refl ètent l’intensité des émotions humaines et le symbolisme de l’environnement inanimé. Une image forte qui touche nos coeurs et nos sens est capable de provoquer une réfl exion critique et une attitude orientée vers l’avenir, permettant aux gens non seulement de contempler l’avenir, mais aussi d’en faire partie.

Que dois-je connaître de la culture biélorusse pour comprendre complètement vos photos ?

Du point de vue géographique, cela peut ne pas paraître évident, mais la Biélorussie est un vaste pays avec d’innombrables récits de vies jamais racontés, dans lesquels très souvent une seule personne ou un seul endroit vous absorbent entièrement sans que vous vous en aperceviez. Malheureusement, beaucoup de jeunes aujourd’hui préfèrent copier les valeurs imposées par l’Ouest plutôt que d’approfondir les connaissances de leur propre patrimoine historique. Par conséquent, les initiatives visant à entretenir et promouvoir notre culture traditionnelle sont d’une importance cruciale. En prenant ces photos, j’ai tenté de gommer toute barrière entre les personnes représentées et le public pour permettre à ce dernier de s’immerger complètement dans l’histoire. 

Victor Hilitski est né en 1985 en Biélorussie, à Minsk. La photographie est devenue son violon d’Ingres alors qu’il étudiait à l’université technique. Une fois diplômé, il a travaillé pendant deux ans comme ingénieur-concepteur, durant lesquels il a suivi de nombreuses masterclasses et formations, et participé à des expositions de groupes. Il a ensuite travaillé pendant trois ans aux USA comme photographe, apprenant à maîtriser à la perfection les portraits, les clichés pris sur le vif dans la rue et la photographie de paysages. Depuis 2013, il travaille comme photojournaliste pour l’un des plus grands quotidiens biélorusses. Victor Hilitski travaille principalement avec des appareils photo argentiques et des films en noir et blanc. En 2014, ses travaux ont été présentés dans le cadre d’une exposition personnelle intitulée « La dernière visite » au musée des beaux-arts de Minsk. Ce projet lui a valu le premier prix de l’édition 2013 du concours de photojournalisme indépendant Belarus press photo (catégorie : vie quotidienne).  

Contact 
hilitski@gmail.com 
http://www.hilitski.com