Les citoyens ont la parole

Florence Sachikonye
Zimbabwe 

1. Que signifie la citoyenneté mondiale pour vous ?

La citoyenneté mondiale se traduit par une participation active à des questions d’ordre planétaire dans l’espoir de contribuer de manière positive à l’amélioration de tous les citoyens, notamment des personnes marginalisées, quels que soient leur couleur, leur religion ou leur sexe. Cela signifie aussi que l’on fait partie d’une communauté mondiale dont les actes contribuent à former les valeurs, normes et principes de la communauté. 

2. Dans quelle mesure êtes-vous un citoyen du monde ?

J’effectue actuellement un travail de proximité au Zimbabwe, en apprenant aux gens à produire et en leur dispensant pour cela une formation professionnelle. Je me concentre sur des jeunes qui n’ont pas le minimum d’instruction requis. On les appelle communément la « génération perdue ». Ce modèle redonne espoir et confiance à ces jeunes grâce à un programme d’enseignement qui leur montre comment ils peuvent jouer un rôle important pour le développement de la communauté, ce qui s’illustre dans la construction de salles de cours, la fabrication de chambranles en acier et de cadres de fenêtres, et la production horticole pour assurer la sécurité alimentaire.