L’éducation ouvre des portes, étude de cas en Biélorussie

Salle de formation en coiffure dans une prison en Biélorussie, © DVV International

Contexte

Le projet intitulé « L’éducation ouvre des portes », mené en Biélorussie de 2015 à 2017, permettait à des détenus d’accéder à l’éducation. Il était principalement axé sur les points suivants : accroître le nombre de détenus bénéficiant d’un enseignement à l’intérieur des établissements pénitentiaires, élargir la palette et les thèmes des programmes éducatifs, et attirer l’attention du personnel pénitentiaire et du grand public sur des questions liées à l’exercice du droit à l’éducation. 

Les facteurs de réussite

595 détenus de six établissements pénitentiaires ont pris part au projet. Les thèmes des programmes éducatifs et le développement de ces derniers se basaient sur les traditions et le potentiel de chacune des prisons participantes, sur une enquête menée auprès des détenus concernant leurs besoins éducatifs et sur les possibilités de participation de spécialistes et organisations externes.

Les détenus ont entre autres ainsi eu l’occasion de se former à cinq nouveaux métiers (le principal critère de sélection était l’absence ou la perte de qualifications), d’apprendre à se servir d’un ordinateur ou à cuisiner, d’acquérir des compétences leur permettant de résoudre des conflits et de découvrir des activités bénévoles et l’apprentissage par les pairs. Faisant partie du projet, les locaux de formation ont été rénovés et équipés, et les relations établies avec des partenaires ont servi à préparer le terrain pour permettre aux détenus de se former davantage. Pour la première fois en Biélorussie, des détenus ont eu l’occasion d’accéder à l’enseignement supérieur par le biais de l’éducation à distance. Dans une prison de Gomel, 23 femmes ont été admises à l’université et suivent actuellement des études de psychologie ; de gestion de l’information ; de comptabilité, d’analyse et d’audit ; d’économie et de gestion d’entreprise.

L’enseignement à distance est à présent une pratique adoptée dans d’autres établissements pénitentiaires et l’on a proposé de l’inclure à plus vaste échelle dans la législation nationale.


Pour plus d’informations
http://www.dvv-international.org.ua/belarus/
http://www.dvv-international.org.ua/belarus/projects/2017/education-opens-doors/

Contact :
Galina Veramejchyk
Directrice nationale de DVV International Biélorussie
veramejchyk@dvv-international.by

Marina Malinina
Coordinatrice de projet, DVV International Biélorussie
malinina@dvv-international.by

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.