Projet Adult Education for Development, étude de cas en Jordanie

Maram, membre du projet de tourisme communautaire, travaille avec un fermier local dans le village de Jdetta, nord de la Jordanie, © DVV International

Contexte

Le projet d’éducation des adultes pour le développement AEforD (Adult Education for Development) soutient des centres de développement communautaires de sorte qu’ils deviennent des foyers actifs d’éducation des adultes dans des communes rurales marginalisées, réparties dans toute la Jordanie. Les centres de développement communautaires sont encouragés à développer des structures locales leur permettant d’offrir à leurs groupes cibles des prestations éducatives exemplaires et des possibilités de se créer des revenus. Cela aide les membres de ces groupes à acquérir les compétences nécessaires pour trouver du travail ou se mettre à leur compte, et pour améliorer leurs conditions de vie. Les structures sont développées en fonction des besoins déterminés en étroite collaboration avec la communauté, en se basant essentiellement sur ses ressources et en ayant recours à son patrimoine culturel, social et économique.

Les facteurs de réussite

L’approche d’AEforD encourage les apprenants à réfléchir, à résoudre des problèmes, à évaluer des preuves, à analyser des arguments et à élaborer des hypothèses durant les processus consistant à évaluer les besoins, à planifier et diriger les projets, à évaluer leur impact et à les soutenir. Les centres de développement communautaires commencent leur activité en permettant aux apprenants de réfléchir sur ce qu’ils apprennent et pourquoi ils apprennent cela, ce qui leur permet de s’impliquer pleinement dans les projets. De la sorte, ces centres assoient leur stratégie sur les besoins, capacités, situations et aspirations des apprenants ainsi que sur les ressources disponibles sur place et les cultures héritées. Dans l’un des villages participants, un groupe de femmes s’est livré à un long apprentissage qui leur a permis d’explorer pleinement leur propre potentiel ainsi que celui de leur communauté. De là est né un projet de tourisme communautaire s’appuyant sur des attractions touristiques locales et supervisé par la commune. Les femmes mènent maintenant ce projet qui accueille au moins deux groupes de touristes par mois. « J’ai toujours voulu me livrer à des activités qui me permettraient de faire des rencontres et de découvrir de nouvelles cultures diverses, mais je n’aurais jamais pensé pouvoir faire ça dans différents coins de mon village », a déclaré l’une d’elles.


Pour plus d’informations
www.dvv-international.jo

Contact :
Alaa’ AbuKaraki
DVV International Jordanie
abukaraki@dvv-international.jo

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.