Supplément en ligne :
RECOVER, étude de cas en Jordanie*

Des animateurs du projet RECOVER à l’occasion d’une séance de formation sur l’approche REFLECT d’apprentissage participatif, © DVV International

Contexte

Le projet d’éducation des adultes RECOVER mené dans des communautés d’accueil de réfugiés syriens contribue à répondre à la crise des réfugiés en améliorant la capacité de trois organisations communautaires à s’occuper de ces réfugiés, à améliorer leurs conditions de vie, à les intégrer dans des communautés jordaniennes, leur pays d’accueil, et à leur permettre d’échanger avec ces dernières. Les participants au programme sont des femmes, majoritairement chefs de famille et/ou de jeunes mamans. Les objectifs de RECOVER sont les suivants :

  • améliorer les conditions de vie des réfugiés syriens et réduire les tensions entre eux et les communautés d’accueil en développant les capacités et structures des organisations communautaires ;
  • créer une équipe de bénévoles chargée de faciliter le dialogue et l’éducation ;
  • renforcer les compétences et le savoir de base non seulement des réfugiés syriens, mais aussi des communautés d’accueil dans l’espoir de trouver des moyens d’améliorer leurs conditions de vie.

Les facteurs de réussite

Ce projet repose sur les besoins des groupes cibles et s’articule sur les volets ci-dessous.

  1. Orientation : des séances d’orientation aident les participantes syriennes et jordaniennes à comprendre leur situation, à connaître leurs possibilités et à développer des idées sur la façon d’améliorer leur situation, tant la leur que celle du groupe. Lors de ces séances, les participantes peuvent être renvoyées à d’autres activités et services dans les organisations communautaires et hors de celles-ci.
  2. Alphabétisation : des cours d’alphabétisation d’une durée de deux mois aident les femmes à approfondir leur maîtrise de la lecture et de l’écriture.
  3. Santé familiale : les cours portant sur la famille et la santé durent deux mois et aident à sensibiliser davantage les participantes aux questions de santé et d’hygiène, et à améliorer leur stabilité psychologique. 
  4. Artisanat : les femmes suivent des cours d’artisanat durant lesquels elles acquièrent de nouvelles compétences dont elles peuvent se servir afin de monter de petits projets pour se créer des revenus. RECOVER a recours à la méthode REFLECT dans laquelle les apprenantes choisissent les sujets de formation en fonction de leurs besoins. Des discussions naissent un programme de formation qui permet aux participantes de parler de leur situation (d’en faire une relecture), de partager leurs expériences et de participer à la recherche de solutions au lieu que des solutions leur soient imposées de l’extérieur.

Note

* / Cet article a été exclusivement écrit pour l’édition numérique de la revue Éducation des adultes et développement.


Pour plus d’informations
www.dvv-international.jo

Contact :
Hussein Al Rabie
alrabie@dvv-international.jo

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.